Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Jacques Brodeur au Pays Basque et en Béarn

9 septembre à 8 h 00 min - 21 septembre à 17 h 00 min

Jacques Brodeur, créateur du Défi 10 Jours Sans Ecrans interviendra du 9 au 20 septembre dans des écoles primaires et dans des collèges auprès des élèves et des adultes qui les accompagnent. 6 conférences publiques auront également lieu à Jurançon, Urrugne, Bayonne, Hasparren et Mauléon.

« Des centaines d’écoles du Québec et de France ont proposé à des milliers de jeunes de se déconnecter des écrans récréatifs durant 10 jours. Qu’est-ce qui a motivé des adultes à proposer la déconnexion aux élèves ? Comment s’y sont-ils préparés ? Qu’ont-ils constaté ?
La hausse du temps consacré aux divertissements sur écrans par des enfants et des adolescents a entraîné des dommages importants, documentés, mais méconnus. Comment l’école, la famille et la santé publique vont-elles protéger les jeunes des efforts des industries du divertissement numérique pour capter leur attention ? Comment va-t-on préparer les enfants et les adolescents à se servir des outils numériques sans se laisser asservir ? Voilà l’enjeu principal de l’éducation du 21e siècle.

Force est de constater que lorsque les jeunes sont privés d’un entraînement à la maîtrise des écrans, ces derniers serviront d’abord à télécommander leurs préférences et aiguiller leurs décisions. La technologie répond d’abord aux intérêts des marketeurs qui l’utilisent pour récolter des renseignements, produire des algorithmes et télécommander les choix des jeunes. Dans un tel contexte, qui va initier les jeunes à reconnaître les frontières soigneusement camouflées entre une technologie pour servir, desservir ou asservir? Ces constats bien simples sont à l’origine de l’idée d’offrir aux familles des moments de déconnexion et aux écoles les outils pour préparer les élèves à réussir.

Pour que les écrans numériques puissent redevenir des outils serviables et le rester, les jeunes ont besoin d’apprendre à les maîtriser, à les domestiquer. L’ardeur des industries numériques à capter l’attention des jeunes à des fins commerciales requiert d’être raisonnée, encadrée, civilisée. La société ne peut plus laisser les jeunes être ciblés comme des proies. La surenchère pour capter leur attention exige des règles éthiques rigoureuses. En attendant que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités, l’éducation à la maîtrise du numérique guidera les jeunes vers une citoyenneté éclairée, lucide, responsable et solidaire ».

Jacques Brodeur est Québecois, il a enseigné durant 30 ans et œuvre comme consultant, conférencier et formateur dans les domaines de l’éducation à la paix, l’éducation aux médias, la prévention de la violence et la promotion de saines habitudes de vie. Il mène des actions militantes depuis les années 80. Il dit aimer sa télévision et son ordinateur, et il est un utilisateur très régulier des réseaux sociaux. Il est pourtant l’inventeur d’un projet fou aux résultats étonnants : le Défi 10 jours sans écrans.

« Je me suis inspiré d’une idée née à San José, en Californie, à travers le programme Smart (Student Media Awareness to Reduce Television), un dispositif scolaire visant à prévenir l’obésité des enfants et à diminuer leur agressivité grâce à la réduction du temps passé devant la télévision. Le programme repose sur des cours dispensés par les enseignants pour sensibiliser les enfants à leur surconsommation. Ils sont également incités à participer à une opération de dix jours sans télévision ni jeux vidéo. Ensuite, ils sont encouragés à respecter un « budget » de sept heures par semaine.

Le principe des “Défis sans écran” est le même : apprendre aux enfants à se servir des écrans au lieu de se laisser asservir par les industries qui captent leur attention longtemps et souvent. Le défi est un exercice de consommation responsable, de santé mentale et mobilisation sociétale qui permet de réduire la violence physique et verbale, la sollicitation publicitaire et l’obésité.1

Personnalité charismatique, révolutionnaire pacifique aux convictions incroyablement enracinées, avec son sens de la formule et ses talents de conférenciers inégalables, mais aussi par sa sympathie et sa ténacité, Jacques Brodeur réussit à contaminer de son enthousiasme enfants, parents, professionnels et journalistes qui ont le malheur de se trouver sur son passage, pour les enrôler dans un match collectif et les persuader que les enfants peuvent reprendre le contrôle des écrans et que la victoire est à notre portée.

« L’approche autoritaire et l’interdiction produisent des effets superficiels et éphémères. En revanche, si on passe par le collectif, par le biais des écoles avec tous les enfants qui se mobilisent comme pour un jeu, on obtient de bien meilleurs résultats. L’idée est de valoriser leur capacité à se décrocher des écrans et d’éduquer les parents et les jeunes sans les culpabiliser. Il faut aussi motiver la famille par le bénéfice retiré du temps passé sans écrans.

Des études sérieuses montrent que lorsqu’on retire l’ordinateur de la chambre de l’enfant, son sommeil s’améliore et les résultats scolaires progressent de 10 à 15 %. C’est important que la société tout entière, enseignants, parents et communauté éducative, offre aux enfants une autre vie que devant les écrans. »

Conférences et rencontres publiques :

  • Lundi 9 septembre à Jurançon : 19 h 30 | Conférence publique
    Enfants ravis par les écrans, enfants servis ou asservis ?
  • Mercredi 11 septembre à Urrugne : 13h30 – 16h30 | conférence-formation plus particulièrement déstinée aux professionnels de l’éducation et de la santé.
  • Vendredi 13 septembre à Urrugne : 18 h 30 | Conférence publique. Développer l’esprit critique des CM1 – CM2 à travers le Vote des jeunes.
  • Samedi 14 septembre à Bayonne : 10 h 30 | Maison des associations. Conférence publique
  • Lundi 16 septembre à Hasparren : 20 h 00 | Cinéma Haritzbarne. Conférence publique
  •  Jeudi 19 septembre à Mauléon : 19 h 30 | Conférence / Débat
    Les enfants face aux écrans.
Toutes ces interventions sont organisées en partenariat avec l’école La Salle Saint Joseph de Jurançon, l’école Saint François-Xavier d’uurugne, l’école Sainte Thérèse, le collège Ursuya et le Centre Communal d’Action Sociale d’Hasparren, l’association Collectif Souletin de Mauléon et l’association 10 Jours Sans Ecrans – 10 Egunez Pantailak Utzi, avec le soutien financier de la Caisse d’Allocation Familiale et du Réseau Appui Parents 64.
Jacques Brodeur est souvent dépeint comme un révolutionnaire pacifique professionnel, retrouvez une de ses interventions sur un plateau télé :

 

1Extrait de l’article http://www.la-croix.com/Famille/Parents-Enfants/Dossiers/Jacques-Brodeur-Se-servir-des-ecrans-au-lieu-de-se-laisser-asservir-par-eux-2013-06-04-968763

Détails

Début :
9 septembre à 8 h 00 min
Fin :
21 septembre à 17 h 00 min